• tchi tcha

    quand les gens ne savent pas trop quoi dire, des fois à la fin d'une soirée (ou des fois au début d'une soirée, mais alors là vraiment c'est le signe que fallait pas venir) ils parlent cinéma. la conversation 7e art (démarrant généralement par "tu as vu le dernier film de machin?") c'est un peu comme l'achat de parfum pour un anniversaire: un truc sans idée pour pas faire un blanc mais qui ne produit jamais l'effet plaisir escompté. donc dès que quelqu'un se met à causer ciné chez moi, je lui demande s'il s'emmerde à ce point, putain (le plus souvent heureusement, les gens sont ivres -mon homme se fait un devoir que les gens repartent en rampant: il a ses petites manies et moi je ne le contrarie pas).

    bref.

    c'est dimanche, il fait beau, j'ai les lombaires en compote et c'est mon dernier jour de boulot avant quasiment le milieu de 2009. la quille. le saut dans le vide, martine. la grosse joie mêlée de tas d'autres trucs moins nets. de trucs de mon égoïsme qui ne passe pas comme ça. de trucs de ma vanité qui s'accroche comme une tique. c'est penser que la prochaine fois que les coursiers du journal me croiseront, je ne serai plus une fille à qui on fait du gringue entre deux fax, mais une MERE, avec des problèmes de mère (je pense notamment à mes futurs délires sécuritaires sur la personne d'assistantes maternelles surpayées et à la perspective que les stocks de cellulite de la france ne quittent jamais mes fesses). c'est penser que bien sûr, à ce moment-là je pourrai à nouveau voir mes pieds, et donc lacer mes converses sans aide extérieure, mais aussi que je pourrai également rendre mes bonnets C. que plus personne ne saluera mes seins comme s'ils étaient des petites personnes rebondies à part entière. d'un autre côté, je pourrai à nouveau noyer mes désillusions dans la gnôle, c'est toujours ça. mais en cinq mois peut-être que le monde entier m'aura oubliée ? peut-être que tous mes contacts auront changé de numéro? peut-être que je vais perdre mon mojo ? et pis peut-être que terrifié par mes vergetures, mon mari me plaquera, moi, mon enfant en bas âge et ma nouvelle nullité professionnelle, pour une stagiaire de 22 ans appelée stacy ? peut-être aussi que ma gamine elle-même claquera la porte en disant "si c'est comme ça je me casse" ??? à 3 ans????

    franchement, des fois, autant causer cinéma.

    en ce qui me concerne, je dirais pour résumer, parlons daniel craig. j'attends "quantum of solace" un petit peu comme noël ou alors barack président. il y aura des gros muscles, des poursuites, des explosions, des filles, des gros muscles. normalement tout ce que je ne peux pas blairer au ciné. d'un autre côté, je regarde aussi "turbo" et je peux me faire pipi dessus devant des cochonneries comme "supergrave": donc suis-je vraiment une fille? toujours est-il que le romantisme, la finesse, l'étude psychologique aux petits oignons, des fois, juste c'est non. le flegme de bond, moi je le préfère en micro-boxer bleu ciel, if i can me permettre. même si je ne sais pas comment, exactement, j'en suis arrivée à kiffer quelqu'un qui est somme toute le frère jumeau-séparé-à-la-naissance-de poutine. parce que par exemple, vladimir. bon, vladimir, je n'ai pas super envie de me faire emporter dans ses gros bras de tueur de tigre, quoi (entre parenthèses cette anecdote renouvellant qlque peu l'exercice de la conf' de presse m'a tjs fait rire -pardon, tiger: j'imagine gaudin à la place de poupoute, trucidant, je sais pas? bon, ok, un gabian menaçant face aux journalistes... ok. en france on a vraiment aucun sens du style). alors que dany, groooaar, dany !!!... enfin je me comprends.

    vous avez, vous, des espèces de goûts mystérieux qui flirteraient presque avec la shame?

    puisqu'on en est aux confidences, j'ai toujours bien aimé tryo. et quand j'ai arrêté de fumer, je pleurais devant les pubs herta avec le petit moulin en bois sur la petite rivière.

    http://www.myspace.com/benshepard


  • Commentaires

    1
    caro
    Dimanche 26 Octobre 2008 à 18:30
    les pitiés honteuses
    pour soi... ben oui, mille fois oui, depuis toujours je crois :) comme, par exemple, non mais vraiment, c trop la honte... et la liste est si longue (tryo en fait partie, d'ailleurs) craig est le seul bond qui me fasse cet effet-là, depuis le temps que mon homme me force à mater toutes les redif'... j'en viens à la question qui taraude toute "pitiéhonteuseuse" : une shame partagée est-elle toujours une shame ?
    2
    Dimanche 26 Octobre 2008 à 18:37
    je te suis grave
    je sais pas ça doit etre dû à daniel craig, parce que y'a que les films avec lui qui me donnent envie de regarder des poursuites et des fusillades!
    3
    ava
    Dimanche 26 Octobre 2008 à 19:12
    dany le bon bond
    caro: une shame partagée est moins une shame, donc tryo, comme aveu, ça vaut pas ;). vas-y, merde, balance ! minisushi: ptain, tu sais que j'ai même jms compris ce qu'on trouvait à sean connery (moi je l'aime que depuis qu'il a sa carte vermeil) ! est-ce que dany ne serait pas le viggo mortensen de l'espionnage?
    4
    Jane...
    Lundi 27 Octobre 2008 à 09:26
    mmmm
    m'en parle pas... je vais le voir vendredich...
    5
    luune
    Lundi 27 Octobre 2008 à 20:21
    tin tin tin tiin etc...
    "il a ses petites manies et moi je ne le contrarie pas" huhuhuhu...Sinon je me fais un devoir de boycotter le dernier 007:ça fait quasi 1 mois que la presse feminine de bas étage cherche à faire passer machintruc-jamesbondgirl pr la nouvelle, je ne sais pas, claudia cardinale? (du coup elle me fait penser à l'epiphenomene Belucci que je ne peux pas blairer, ce côté moi et ma feminité, et et...je me perds)
    6
    luune
    Lundi 27 Octobre 2008 à 20:32
    connery-seanlidarité
    le truc en plus: une certaine élégance,la lenteur charmante du film d'action sixty... un peu trop d'oreille, soit.
    7
    ava
    Lundi 27 Octobre 2008 à 22:39
    le problème de la cote flottante
    aussi, luune. sean avait ce genre de torse old school, t'as pas remarqué? sinon, bon ben la olga bidule elle est quand même à se rouler par terre (de rage pure, en ce qui concerne les filles, j'imagine ; de désir animal, pour mon mari & ses amis)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :