• shikata ga nai

    évidemment ici on cause d'ordinaire de conneries -chaussures, micro-coups de blues, rock et roll, gueules de chêne.

    mais quoi que je fasse -chaussures, micro-coups de blues, rock et roll, gueules de chêne- depuis vendredi matin, j'ai ces images de là-bas plein la tête. les terribles, avec des vagues, des maisons qui tombent, des trains qui volent, des visions de fin du monde. des images qui se superposent à celles d'un après-midi miraculeux de soleil, de douceur et de rires, dans le japon d'il y a un an.

    shikata ga nai, ils disent ça là-bas pour dire "on n'y peut rien", alors à quoi bon la colère, à quoi bon la bataille, à quoi bon. ce sentiment si peu latin, ce sentiment que même en nous forçant, nous autres les gesticulants de l'occident, nous ne parvenons pas à approcher - et je ne dis même pas à comprendre, je crois qu'avec le japon ce serait ballot d'avoir cette prétention.

    shikata ga nai, alors. mais quand même. nous autres, loin, on a le coeur gros et plein d'angoisse.


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Mars 2011 à 11:06
    tiens
    je te remonte le moral, avec ce super groupe, FUNERAL http://www.flickr.com/photos/louisette_/5525282959/in/photostream/
    2
    ava
    Lundi 14 Mars 2011 à 12:01
    louisette
    merci pour les miches, quoi
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :