• salle des fêtes

    hier, j'ai vu the drums en concert et, si j'ai bien compté, nous étions 74 dans la salle (1). ça devait leur faire drôle, aux loulous, après toute cette hype, cette coke et hedi slimane de se retrouver dans les conditions de live de leur première mjc à pouligny. limite on se disait, avec le barbichu, que l'on aurait pu monter le concert dans notre T3, tu vois, en se serrant bien (mon rêve d'épouse soumise et aimante est de lui organiser un concert de poche pour son prochain birthday, date à partir de laquelle il pourra alors répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la crise de la quarantaine, je ferme cette parenthèse avant de me prendre une mandale). sinon bon, on était les doyens, quoi. mais moi au moins j'avais la même micro-besace zara que toutes les pouffes présentes, alors que le barbichu, tu vois, il était un peu de la loose avec son absence flagrante de polo fred perry.

     la doyennittude, pour nous autres ça commence à rimer avec comme d'habitude, j'ai envie de dire: si après ça tu ne le vois pas, qu'on est les trentenaires les plus cools de marseille, hein, je ne sais pas trop ce qu'il te faut. on me chuchote dans l'oreillette qu'il est également possible que nous soyons les plus pathétiquement atteints de jeunisme musical de toute la cité phocéenne. tu as le droit de choisir ton camp, sale hyène. moi-même, quand je voyais des seniors, aux concerts de ma jeunesse, je crois bien que je ricanais sur l'air de "vieux pervers, mais allez vous reprendre une verveine". le jeune est cruel, qu'est-ce que tu veux, mais en même temps le jeune a toujours raison (déjà parce qu'il a des cheveux beaucoup plus brillants que les tiens, et pis ensuite il peut, comme la bassiste approximative de two wounded birds, porter une jupe tube de 4 cm (http://www.myspace.com/twowoundedbirdsofficial), sentir très fort la vanille et être quand même super charming, comme quoi y a pas de justice et la vieillesse est bel et bien un naufrage).

    en revanche je crois que de mon vieux temps, un concert aurait duré 45 mn, j'aurais incendié la salle et/ou craché au groupe du vomi de kro tiède. nan mais de qui se moque-t-on ma bonne dame?! tu vas rester sur scène et tu vas nous en faire de la reprise, oui, petit morveux ? y a des bonnes claques qui se perdent dirait aldo naouri. ou ma mamy. qui s'y connait vachement bien en taloches (aller-retour avec bagouzes).

    photo: the drums par hedi slimane

    http://www.myspace.com/surferblood (allez zou, du vrai groupe de jeunes !)

    (1) où tu le vois que marseille a un petit souci de rockittude. ma question, si tu le veux bien: comment, pourquoi, par quelle ironie du sort maudit, suis-je allée m'installer dans la seule grande ville de frrrance où le spectre du rock va, disons, de christophe maé (si je ne case pas ce nom une fois par post, j'ai des nausées) à johnny h ? peut-on en conclure un truc sur ma connerie générale?


  • Commentaires

    1
    poulette
    Mardi 16 Novembre 2010 à 17:26
    pauvre mari!
    en ce moment, ton mari prend cher... slip en polaire, crise de la quarantaine programmée, sa vie n'est pas de tout repos. Vive les soirées où on repense combien c'était doux et pratique d'être djeuns. foutage de gueule pour le concert de 45 mn mais est-ce que nos vieux dos peuvent tenir plus que ça???
    2
    Louise
    Mardi 16 Novembre 2010 à 23:15
    aujourd'hui
    on m'a demandé (sur le ton du lol?) si je ne préférais pas être mutée à Fos plutôt qu'à Paris (pour gens du nord Fos = Toulouse, même combat) pour "revenir chez moi". Bref si ça se termine comme ça, je viendra squater to F3 et ajouter mon mauvais goût musical à ta téci. heureuse?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :