• où mon père se fait sartorialister

    c'est étrange les fantômes.

    qui aurait cru que je recroiserai mon père dans une rue italienne, dans un suaire aussi chic...

     

    photo: the sartorialist, the ghostbuster


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :