• on est assez d'acc' que le patricia blanchet's effect a frappé la blogosphère de stupeur. quand ma propre soeur, à environ 25 000 lieues de suivre la facheune, m'envoie des photos de ses patricia vertes à éclair, c'est qu'il y a phénomène de société. bientôt double "grand angle" dans ton libé. projet de loi. inscription au JO.

    en même temps 175 euros chérie. avec tes banques qui plongent. et ton découvert idem.

    en même temps que des boots à glands et/ou à éclairs ne nous voilent pas tout à fait le reste du monde: il y a des objets du désir ailleurs. comme for example immédiat, ces assez parfaites D.CO que tu m'excuses mais on dirait que mes pieds les connaissent d'une vie antérieure et donc les veulent là tout de suite sans préliminaires superflus.

    l'envie, chérie. on est tout petit devant.

     


    2 commentaires
  • bon déjà louise m'énerve pour tout un tas de raisons ayant un rapport plus ou moins direct avec ses cheveux au climax de l'ondulation, sa peau sans grain (ouais, une peau d'un seul tenant, tu vois, apparemment y a des gens qui l'ont tirée au loto de la vie -est-ce que tu aimes quand je fais des métaphores en bois d'arbre?), ses jambes de 2m20 et sa photogénie faisant de la mienne celle d'un phacochère obèse.

    mais en plus quand cette fille achète du vintage, elle met la main sur UN PERFECTO EN FOURRURE ?!? tu te fous de moi, loulou ? à quelle bon dieu d'époque les gens portaient des perf' en poils, je veux dire avant 2010, avant le 21 décembre 2010??

    c'est peu, très peu dire que je suis en train de faire une fixette. que je suis en train de me demander si je vais pas raser le manteau panthère de ma fille pour en coller les pwals sur un perf.

    photo: la louise, et non la looise, semble-t-il définitivement.


    3 commentaires
  • ça ne te fait pas ça des fois?

    le blocage sur un habit à mort subite ?

    la robe rouge tulipe de zara, par exemple.

    comment te dire? je l'ai scannée à trente mètres ce qui est une forme d'exploit quand tu connais ma myopie. j'ai priée pour une taille M. y avait. je l'ai emmenée en cabine. et merde: il y a pire que l'habit à mort subite, il y a l'habit à mort subite qui te va comme s'il avait été cousu sur ton corps.

    il y a quelques années, ça aurait suffit à me conduire à la caisse, la CB déjà entre les dents. sauf que j'ai vieilli. mûri. grandi. merde. vieilli. maintenant les habits à mort subite, je peux les reconnaître facilement: ce sont des trucs qui ne vont avec rien (visualise la robe tulipe sur un collant, c'est déjà moins l'amusement; visualise la robe avec un collant ET un gilet indispensable car on a beau vivre sur la riviera comme les retraités, ici aussi il fait 5°) que tu as déjà en stock, et avec rien du genre de vie que tu as. parce que prends cette robe en présence du mistral. parce que prends cette robe en présence d'un enfant chouineur de putaindéjà quasi 2 piges qui réclame mamanlesbras en pleine rue. parce que prends cette robe en présence de mon pdg. parce que prends cette robe en présence de farid, boualem et kenny, mes petits camarades des quartiers nord (salut, c'est la presse avec sa robe amusante, wesh wesh les jeunes). c'est une copine qui me disait hier soir dans un genre de sauterie professionnelle avec rosé en cuby et pâté de campagne pour tout le monde (le glam, c'est la deuxième porte à gauche au fond du couloir: pas ici en tout cas), "eh t'avais pas de reportage aujourd'hui?" tout simplement parce que j'étais en talons de 12. ben nan j'avais pas de reportage en fait. y a des chaussures comme ça qui n'ont le droit de sortir que les jours bureliers.

    je tiendrais une galerie d'art, je dis pas. j'aurais des soirées de l'ambassadeur, à la limite.

    mais là ben je l'ai laissée ma robe tulipe. même que j'en chialerais, tiens. des fois le principe de réalité ça fait bien chier sa mémé.

    surtout quand je suis allée la reluquer tout à l'heure sur le site de zara et que j'ai vu qu'elle était out of stock: le signe d'un it-truc que je viens encore une fois de laisser passer. le signe que les filles avec une vie irréelle permettant d'être à peine habillée existent.

    http://www.myspace.com/zachhillmusic


    6 commentaires
  • un coup de les pipettes, le retour? je sais pas, les robes à pois bleu marine j'ai toujours trouvé ça rock. si je suis de bonne humeur cette semaine (ça se peut: je suis en vacances) je vous montrerai même comment que ça peut carrément être bien avec un cuir et des chaussures de fille pas gentille-gentille.

    ah et sinon dans le dos elle est boutonnée rétro que c'en est une joie.

    voilà, c'est ma robe du printemps, il y a des fois où j'entre dans une boutique et l'amour me frappe d'entrée, bing, bam, où est ma CB bordel?

    sinon toute la collec' d.dikate est un petit peu à crever aussi si je puis me permettre.


    7 commentaires
  • donc dieu est vivant

    (et il s'appelle brian atwood)

    (et il coûte mille balles)

    (tu pensais que dieu était fabriqué en chine?)

    (idiote)


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique