• la banane

    je te donne 100 euros, que fais-tu avec ?

    tu cours sur zara.com, ta CB en érection (et tu te fracasses sur un "oups boulette on est tellement en surchauffe que tu vas rire, mais ça va pas le faire ton achat de 99,99 euros de shorts rouille) ?

    tu cours chez la fnac, pour remplir ton caddie de michel, de maylis et de brett ? (ah mais nan car tu es une vraie hyène et le brett, tu l'as lu DEBUT AOUT en épreuves non corrigées, mouarf, celui qui m'énerve je lui raconte la fin) ?

    tu cours à la fnac (bis) pour remplir ta musette de syd, de klaxons ou de wolf ? (ah mais nan car ta fnac utilise tous ses rayons pour vendre le nouveau zazie) ?

    tu cours à picard et pas au rayon bols vapeur ? (ah mais nan boulette, car tu es au régime comme une gourde, à laquelle tu ressembles d'ailleurs, une gourde à vin si tu veux, un cubby, ok) ?

    la rentrée, le souci c'est que c'est la multiplicité des propositions. et qu'en même temps c'est toujours les mêmes murs, toujours la même machine à café (ah nan en fait ! on est tout déboussolés dis donc), toujours les mêmes plantes vertes décédées, toujours les mêmes bronzés et les mêmes déjà cernés, toujours les mêmes gens, toujours les mêmes squales ("je suis ton ami mais je te le dis clairement, il n'y a pas de carrière possible pour nous deux dans cette ville"), ya que les habits qui changent. et encore pas pour tout le monde : sandra a toujours des paillettes quelque part, michel du pento jusqu'aux sourcils épilés, laurent des problèmes amusants ("j'ai tellement maigri que je suis obligé d'acheter mes jeans chez zara femme"), éric des slims à cuisse large (ou sont-ce des jodhpurs? le vocable modesque m'échappera toujours). dix ans que ça dure. donc plus les rentrées vont et plus, pour tromper la routine (et encore comment te dire? mon entreprise ayant la bonne idée de se faire racheter tous les six mois, on sait maintenir un certain état de tension, un certain suspense, on est la presse bordel, ou bien?) cent euros s'avèrent impuissants.

    donc ma suggestion: n'achète rien chez zara car de toute façon si ça se trouve le short rouille sera décédé à 17h14 lundi. je te raconte le brett. tu écoutes des gars à banane, moustache et clips saugrenus gratos sur le ouèbe. tu me prends une frangipane chocolat. tu essaies d'aimer patrick cohen de toutes tes forces parce que sinon où ça va se finir cette histoire? personne n'est censé écouter europe 1. ne serait-ce que par vengeance. pourquoi ne pas foutre ses enfants dans le privé aussi tant qu'on y est, bordel. tu vas voir le xavier beauvois, et tu pleures. et tu pleures. tu m'aides à partir en roumanie sur la piste des derniers montreurs d'ours. tu me donnes tes cent euros.

    merci.


  • Commentaires

    1
    Trucoat
    Vendredi 3 Septembre 2010 à 22:55
    Xavier Beauvois tu parles
    je me suis récemment aperçue de moi même que les films sortaient plus rapidement sur lookiz qu'au luxembourg. bref on est pas prêt de voir une couille de moine ici.
    2
    Vendredi 10 Septembre 2010 à 09:58
    moi
    je veux des chaussures. des chaussures à 100€. faut qu'j'les trouve faut qu'j'les trouve. (l'année démarre en fanfare avec ce comm nul à ch)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :