• l'été indien

    mais non c'est pas l'automne. tant que la laine sera un concept abstrait dans ma vie, ce sera toujours un petit peu l'été -le long, le doré, celui avec la soirée fraîche et le matin kumineux en terrasse. marseille n'a pas si souvent l'occase de la ramener, mais chaque fin d'été elle me fait le coup des prolongations, des préliminaires d'après: les postiminaires, si tu veux. on n'en demandait pas tant mais bon, si c'est offert si gentiment. "c'est quand déjà l'automne, chez nous?" qu'il me demandait mon chéri tout à l'heure, parce qu'ici on ne peut pas se fier au calendrier pour les saisons. bon, écoute, c'est le truc qui tombe après marsatac (on y va en mini short, avec sage francis et tumi & the volume) et avant la fiesta des suds (on y va en mini short mais on rentre toujours avec la cuisse bleue, la goutte au nez, les doigts gelés et, tu le noteras, en fait on dit toujours qu'on n'ira plus parce que la fiesta, à part pour revoir tous les gens que tu n'as pas eu le temps de rappeler dans l'année, ça ne sert pas à grand-chose). si tu as besoin d'un morceau d'été dans un mois en "embre" ou en "obre" ou même en "ier", j'échange ma maison: je prends ton loft à NYC, je prends ton cottage à glasgow, je prends ta hutte à big sur, je te laisse la smart & le T3 avec vue sur platanes rouquins et grues de bouygues.


  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Septembre 2010 à 13:54

    j'peux venir avec toi dans le cottage Glaswégien ??!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :