• guillaume gallienne, de fille en aiguille

     

     c'est l'hiver tout à l'heure mais cet aprem à mettre le nez au-dessus des petites fioles précieuses de serge lutens, il faisait 22° et le vieux-port avait le bras sur la portière. les informations météorologiques sont essentielles pour comprendre les gens, la vie, mon (espèce de) blog. et puisqu'on parle de bagnole (mais si...), il faut absolument y être, le samedi, à 18h10, et si possible seule, pour écouter guillaume gallienne. j'ai fait traîner le chemin du retour pour ne pas perdre une miette du "chant du cygne". avant, je ne sais plus, c'était peut-être ce vieux guitry? qui disait que l'on était toujours acteur, au moins de sa propre vie, car il n'y avait pas de vie sans scène, même imaginaire même fantasmatique même toute fragile et sombre dans un coin de nos têtes folles. le nez au dessus des fioles je me racontais mon histoire, sur mes planches de bric, de broc et de vieux personnages. mais les parfums de serge lutens sont faits pour ça je crois bien.

     donc là c'est pour savoir si c'était bien guitry ou un autre (je ne prends pas de notes en smart) :

     http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/ca-peut-pas-faire-de-mal/

    et la robe noire, là, c'est parce que lorsque topshop arrête de faire du jean neige & des tissus dont ma mère ne se serait même pas servie pour faire les vitres, je peux me réintéresser à son cas.

    en vous saluant.


  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Octobre 2009 à 12:19
    desfois
    je me demande ce qu'on fera de tout ça (les manches de cette robe par exemple), un jour. (mais je suis mélancolique).
    2
    ava
    Mardi 27 Octobre 2009 à 20:18
    la mélancolie
    c'est bien les belles journées d'automne. quant aux manches, attends, elles sont parfaites, ces manches: t'aimes pas le gigot?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :