• gare au loup

    banon, tu connais? le fromage bien sûr, mais sinon "le bleuet". c'est une librairie gigantesque, mais dans un bled qui tient quasi dans la main. un anachronisme. un truc comme rouler sur les causses cévenoles et tomber sur une boutique isabel marant. donc à banon, on y était ce week-end vu qu'il faisait 19° et que tout ça la vie. et tu sais comme on est des fois: on est partis pour acheter des trucs à ses enfants et comme les voies de la CB sont impénétrables, on ressort avec des robes pour soi. donc là je cherchais des livres avec des chaperons rouges, des petits cochons et des loups pour tess, qui était, je le souligne, en mode putois (et donc, en toute logique, je l'en remerciais en lui faisant des cadeaux: on est d'accord que c'est une méthode stupide, mais si tu en as une autre, fais tourner). moi je me suis acheté "trop n'est pas assez" d'ulli lust.

    et en fait j'ai acheté deux fois le même livre, quoi.

    dans le livre de tess, y a trois petits cochons qui ont attrapé un loup sauvage et qui se la pètent style "eh eh même si on met nos têtes dans sa gueule il ne nous mange pas". et bien sûr à la fin ils se font bouffer la couenne. dans celui d'ulli lust, il y a deux petites cochonnes (enfin surtout une) très sûres d'elles (et punk) qui vont en stop en italie faire les malines (et voir les clash à rome!) et qui rencontrent là-bas tout un tas de loups d'un genre qu'après tu t'expliques mieux pourquoi berlusconi garde un crédit sympathie chez nos amis ritals. ah et bien sûr, les petites cochonnes, elles ont beau faire les fières à la fin elles aussi elles sont mangées.

    moralité?

    apparemment, on a beau mettre en garde les filles très très tôt sur les mauvaises fréquentations, tôt n'est jamais assez, quoi...

    et aussi la sicile pour deux filles seules c'est pas hyper cupcake et macarons, comme destination.

    après je sais pas ce qu'a pensé tess de son livre (elle a préféré avoir une gastro et nous amuser avec huit litres de gerbe au beau milieu de la nuit), mais moi je suis restée un petit peu sous le choc de ma BD. si tu as 26 euros dont tu ne sais pas trop quoi faire, tout à l'heure en sortant du burlingue, je te conseille d'investir dedans. tu n'as pas souvent l'occasion de lire quelque chose d'aussi puissant (dans l'acceptation "moi christiane F", du terme, pas dans le sens "dis donc vachement puissant ton V8, jean-mi").

     psspécialouise: alors moi entre 3 et 4 du mat', y a 4 personnes qui ont tapé "j'ai fait un rêve érotique" et qui sont arrivées sur piapias. on mesure un petit peu leur désarroi.


  • Commentaires

    1
    Louise
    Mardi 8 Mars 2011 à 10:49
    l'ai
    acheté ce week end et dépiauté dans la foulée. On devrait vraiment penser à se marier un beau jour toi et moi.
    2
    ava
    Mardi 8 Mars 2011 à 12:05
    c'est pas vrai?
    ce même ouiquène? tu m'étonnes comme on est connectées, chérie. j'ai adoré dis donc (même si on est OK qu'adorer des histoires aussi glauques, je sais pas bien bien ce que ça veut dire). ok pour se marier d'autant que remember, mon chéri refuse cette cérémonie mièvre et onéreuse (fucking bastard de sa race)
    3
    Samedi 19 Mars 2011 à 07:42
    kronik !
    une putain de bonne chronique gonzo,super prescriptrice...26 euros à deux semaines de la paye,c'est malin ! malgré ça, je kiffe toujours de me balader par ici :on y apprend des trucs sur les fusées de l'ironie et les crépitements de la tendresse:ça éclaire,ça tient chaud,c'est vraiment chouette !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :