• ciel, ton cerveau !

    il y a des filles qui n'en ont rien à secouer de la mode. si si. ma très longue caro, par exemple. donc paf, si elle se retrouve une aprem à flâner sur ce blog, elle n'est qu'un cri : "jesus christ! mais tu ne parles que de FRINGUES ?!" 

    pardon. oui. jme sens comme le méchant à la fin de scoubidou: encore refait ;). coupable de futilerie aggravée.

    c'est qu'avec caro, on tricote du neurone ensemble depuis 17 ans (c'est à ce genre de discret détail que je sens confusément que nous ne sommes plus, eh bien, disons-le, ces nymphes éblouissantes de fraîcheur de jadis) sur des sujets aussi divers que "la mort de la gauche/le renouveau de la gauche", "ma mère cette harpie/ ma mère cette sainte", "les enfants sont des boulets/ les mojitos aussi", "est-ce qu'il m'a regardé ce chien galeux?/ je te jure qu'il t'a regardé, ce crevard", ou "tous ces écrivains de 17/20/25/30 ans que nous aimons détester parce que nous avons 17/20/25/30 ans et que nous n'avons toujours aucun pulitzer, ou même sulitzer, à poser sur la cheminée", ou encore "montons un groupe de filles sans savoir jouer du moindre instrument ni d'ailleurs en posséder, et mettons le feu aux bars en transe" (je tiens à signaler que nous avions été retenues au mercato d'hiver cette année-là, et contre toute attente), ou encore "voir la fin des sopranos et pleurer", bref, on sait faire des piapias sur absolument tout et n'importe quoi mais PAS SUR LES HABITS. parce que ma longue, ma très longue caro, ben la mode, ça lui passe haut, mais alors incroyablement haut au-dessus de la tête. depuis toujours. caro, quand elle a besoin de calmer les nerfs, elle tente d'écrire une nouvelle (pour choper le fucking pulitzer), elle fabrique des trucs avec ses fils (répondant aux doux noms de Tyrannie et d'Oppression), elle apprend le ukulele ou chante dans une chorale. il ne lui viendrait jamais à l'idée d'aller claquer des ronds entre l'espagne et la suède.

    alors mince je me dis. c'est vrai c'est quoi cette quête que j'ai, moi? c'est quoi ce truc avec les habits? qu'est-ce que j'habille avec tous ces modèles S ok M (gdysgfyjsfjqsgfqsjhg)? qu'est-ce que je cache, qu'est-ce que je montre? est-ce que tout le temps passé à se parer, à toucher des tissus, à scanner des rayons, est du temps mal utilisé? est-ce que les filles folles à lier de mode ont un truc qui déconne ?

    je précise que nous sommes lundi, que c'est l'hiver et que par essence, tout ça me rend un tout petit brin pénible. mais le vieux mandarin a dit : "mets de la légèreté dans tout ce qui est sérieux et du sérieux dans tout ce qui est léger et tu trouveras la voie de maître yoda et des soldes de presse à -70%".

    http://www.myspace.com/chloekillthedj


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    poulette
    Mardi 20 Novembre 2007 à 12:00
    trop injuste
    Je trouve qu'il est tout à fait inadmissible de parler fringues à longueur de journée. Moi, par exemple, l'endroit où je travaille ne compte que deux magasins et je m'en porte fort bien. Bon d'accord, tu m'as reconnue, je sais. Je crie "ô rage, ô désespoir", je ne peux même pas claquer mon maigre salaire quand j'ai un coup de blues. C'est vraiment trop injuste! vive le shop-shop avec finette merde!
    2
    gloubinka
    Mercredi 21 Novembre 2007 à 01:13
    "Dessinons la mode"
    Peut etre que Caro n'a pas eu la joie d'avoir ce jeu quand elle etait petite. Je pense que certains jeux marquent plus qu'on ne le pense ;)
    3
    ava
    Mercredi 21 Novembre 2007 à 10:05
    dessinons la mode not dead!
    c'est vrai ma gloubi ! ni peut-être des barbie et un ken à cheveux? salauds de parents, va ;)
    4
    chrisequateur
    Vendredi 23 Novembre 2007 à 09:43
    c pas juste
    Alors là, frInchemInt (on ne s'en masse pas), poulette, tu te lourdes complètement sur le côté injuste de la chose. Moi, je crois que c bcp plus dur de te retrouver tous les jours face à des dizaines de boutiques et de résister. Et attends, ya pire que ça: tu laisse la CB à la maison, tu pars qu'avec des pièces jaunes en ville... Et tu vas sur des sites privées. Et tu taperçois que ta mémoire est toujours aussi au top... Et tu te souviens du numéro à 25000 chiffres de ta CB. Et merde! Je veux vivre à la campagne!!!
    5
    chrisequateur
    Vendredi 23 Novembre 2007 à 14:31
    je sais!
    Je pense, sinon, à la lobotomisation ( c français ça?)...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :